Habitat participatif à 20 familles

Habitat participatif K'hutte

int(0)

K’Hutte, c’est une aventure collective d’envergure, menée en réaction au marché de l’immobilier à Strasbourg. Retour d’expérience de la plus grande opération d’habitat participatif en autopromotion de France, réunissant 20 familles, professionnels et associations.

 

CubesBis

Vue de la façade nord, identifiable par ses coursives généreuses et surtout par ses caves suspendues ! En haut se perche la salle commune, largement vitrée, offrant une large vue sur la ville.

Agence Grossiord - Immeuble K'Hutte

K’Hutte accueille en rez-de-chaussée une agence d’architecture. Baies vitrées en triple vitrage et agencement ouvert offrent du confort et de la lumière aux employés.

 

À l’origine, il y a Bertrand Barrere, urbaniste engagé pour changer les choses : rapports au logement, liens à la ville, relations aux banques. Ces louables ambitions le conduisent à inventer un immeuble à mi-chemin entre la promotion classique et la maison individuelle ; un immeuble d’habitat participatif où les personnes impliquées deviennent collectivement maîtres d’ouvrage, c’est-à-dire commanditaires. C’est ce qu’on appelle l’habitat participatif en autopromotion, du fait de l’absence de promoteur immobilier, les familles s’y substituant.

Ce montage permet une économie sur le portage de l’opération de l’ordre de 10 % à 20 % (moins de frais de publicité, de frais financiers, d’intermédiaires). Les membres du projet d’habitat participatif peuvent en outre concevoir leur propre projet de vie collective. Souvent, ils décident d’investir les économies réalisées dans …

Reportage complet de Bruno Parasote à retrouver dans le magazine La Maison écologique n°93 en kiosque jusque fin juillet 2016 ou en commande ici.

Enregistrer

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest