Vue d’ailleurs : Un squat allemand à l’épreuve du temps

VUE DAILLEURS SQUAT ALLEMAND

UFA Fabrik

Occupée depuis 40 ans, cette friche berlinoise a su maintenir l’esprit des débuts tout en passant le relais à une nouvelle génération en matière d’écologie; de vie communautaire et de solidarité. Ainsi trois stations du métro berlinois U-Bahn séparent l’UFA Fabrik de l’ancien aéroport de Tempelhof. Situés dans le même quartier au sud de Berlin (ouest), ces deux lieux historiques ont en commun d’avoir fédéré; à un moment critique de leur destinée, une énergie citoyenne qui les a sauvés de la disparition.

En 2008, les Berlinois prenaient possession des pistes de l’ancien fleuron aéroportuaire de l’Allemagne nazie pour le transformer en parc géant et; ne plus jamais en bouger en dépit des nombreux projets immobiliers envisagés par la municipalité. Trente ans plus tôt, en 1979, un groupe d’artistes et d’intellectuels circassiens, porteurs d’un idéal solidaire et écologique, s’installaient dans les vieux hangars abandonnés de l’UFA Fabrik. Tous les Berlinois connaissent ces anciens studios de cinéma de l’Universum Film AG fondés en 1921. C’est là qu’ont été tournés et post-produits des chefs-d’œuvres du cinéma allemand dont Métropolis de Fritz Lang et L’Ange bleu avec Marlène Dietrich, mais aussi des films de la propagande nazie.


Vue d’ailleurs : Vienne, laboratoire d’urbanisme vert

Vienne urbanisme vert

Au top des villes les plus agréables à vivre

La capitale autrichienne, Vienne, donne l’exemple en habitat social et écoresponsable. «Ville intelligente», réputée la plus bio-responsable d’Europe, la capitale autrichienne loge 60 % de sa population dans des appartements à loyer plafonné et réserve deux tiers des nouvelles constructions aux logements subventionnés. Une politique en oeuvre de longue date. En outre, chaque nouveau programme immobilier doit respecter une charte de normes environnementales. Des rénovations avec amélioration de l’isolation, sont régulièrement entreprises sur les bâtisses anciennes.

Vienne, c’est tout une manière de vivre au quotidien, avec des pistes cyclables et des voies piétonnes respectées et très utilisées, des boutiques secondhand, de nombreuses Amap(1), des marchés de producteurs tous les jours… Des guinguettes ouvrent en été le long du canal du Danube.