Enquête matériaux : Sable : chronique d’un naufrage annoncé

Sable

Le sable est devenu un minerai rare. Extrait à profusion, principalement à destination de la construction, son utilisation questionne de plus en plus les écoconstructeurs. Et des alternatives émergent pour préserver cette ressource pas vraiment renouvelable.

Bronzer, faire des châteaux de sable ou contempler un coucher de soleil. Autant d’activités qui n’auraient pas le même charme sans une belle plage. Pourtant, ces lieux pleins de charme sont aujourd’hui menacés. Et pour cause, le sable est aujourd’hui la ressource la plus extraite par l’homme après l’eau. Pendant que la demande mondiale en sable et gravier s’élève jusqu’à 50 milliards de tonnes par an, des plages disparaissent.

Depuis une trentaine d’années, la demande a augmenté de plus de 360 %. Le grand responsable en est le domaine de la construction. Tout particulièrement le béton. En France, les besoins annuels en sable atteignent pratiquement 400 millions de tonnes. La quasi totalité est destinée aux bâtiments et aux infrastructures de transport. Un chiffre actuellement stable et qui correspond à une consommation de près de 7 t annuelles par habitant.

Et le sable du désert ?

Le sable destiné à la construction est en grande partie rentable quand il est extrait à proximité du site de construction. D’abord extraits dans des carrières, les volumes de sable ne suffisent dorénavant plus. Pourquoi ne pas utiliser le sable du désert ? Tout simplement parce qu’il n’est pas adapté. Ce sable est poli par le vent. Les grains ne sont pas assez rugueux en surface pour accrocher et tenir dans le cadre d’une suspension. À l’inverse, le sable roulé, qui se trouve dans les rivières ou la mer, est parfait pour la construction. Transporté par les cours d’eau, les chocs successifs lui font prendre une forme arrondie tout en évitant le lissage.

Les producteurs se sont ainsi tournés vers le sable des rivières, comme celui qui gît dans l’estuaire de la Loire. Mais les nombreuses érosions, causées par ces extractions, ont mené à un durcissement de la réglementation nationale. Les producteurs se sont aussi attelés à extraire directement la ressource sur les plages, comme à Aytré, en Charente-Maritime, au début du XXe siècle. Ces dernières années, ce sont les fonds marins qui ont été pris pour cible. En France, l’extraction de sables marins est réalisée par des navires appelés dragues aspiratrices, généralement équipées pour extraire la matière entre 30 et 40 m de profondeur. Au total, 5 à 7 millions de tonnes de sable et granulats de mer sont extraits tous les ans en France.


Matériaux : Mélanges terre-végétaux, le temps de la reconnaissance

ENQUETE TERRE VEGETAUX

Du neuf avec du vieux

Associations, chercheurs et artisans se mobilisent pour améliorer les techniques et favoriser l’utilisation des ressources locales dans les mélanges de terre fibrée. En parallèle, la reconnaissance institutionnelle de ces matériaux s’amorce.

Qu’ils soient ancestraux ou plus récents, les matériaux à base de terre et de végétaux sont appréciés pour leur longévité et leur disponibilité. Aujourd’hui utilisés pour leur performance en termes d’inertie et d’isolation, ils sont longtemps restés à l’écart des processus normatifs du bâtiment. La reconnaissance officielle de leurs performances avance pourtant. En témoigne la récente publication d’une fiche de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) dédiée à la technique du terre-paille, qui devrait bientôt être suivie d’une fiche dédiée au torchis. De quoi faciliter l’entrée des techniques de terre crue dans la construction neuve. Ces documents explicitent les données permettant l’analyse du cycle de vie (ACV) des matériaux, rendue obligatoire par la future Réglementation environnementale RE2020, et éviteront de fait que ne soient utilisées des données par défaut souvent pénalisantes.

Déjà, en 2018, l’édition d’un guide de bonnes pratiques consacré aux techniques de construction en terre crue (torchis, bauge, terre allégée, enduits, pisé et briques) avait impulsé un virage. Financé par le ministère de la Transition écologique, cet ouvrage a été rédigé par un collectif réunissant de nombreux acteurs des techniques terre pour diffuser « les pratiques et les mises en œuvre diverses, reconnues et validées par les praticiens du bâtiment », sensibiliser les professionnels aux vertus de la terre crue dans le bâtiment et stimuler la créativité en convoquant le passé pour mieux répondre aux enjeux actuels.


Matériau

MATERIAU FENETRE DE TOIT VELUX

La lumière dans les combles : les fenêtres de toit.

Aisée à utiliser au quotidien, la fenêtre de toit demeure la solution la plus simple pour transformer un grenier en pièce à vivre. Voici comment faire votre choix en toute connaissance.


Matériau

porte entrée esthétique fonctionnelle

Esthétique et fonctionnelle comment bien choisir sa porte d’entrée.

Le jour est venu de remplacer et de choisir votre porte d’entrée. Quels que soient le style et le matériau adopté, prenez-la solide et isolante, car elle devra durer de longues années !


Matériau

protection des meubles en bois

Comment entretenir vos meubles en bois avec des produits naturels.

Vernis ou cirés, vos meubles en bois demandent un entretien particulier. Pour les garder comme neufs, découvrez comment les soigner et les faire briller.

 


Matériau

meuble qualité artisant bois

Meubles de qualité, faites-les faire par un artisan.

Acheter ses meubles dans les grands magasins, ce n’est pas forcément évident. Parfois il peut être nécessaire de les faire fabriquer sur mesure, par un ébéniste, comme autrefois : une garantie de durabilité mais aussi de qualité.


Matériau

terrasse bois naturel

La détente au jardin, une terrasse en bois naturellement.

Authentique, chaleureuse, la terrasse en bois possède un charme incomparable. Reste à choisir le type de bois et la technique de pose.


Matériau

papiers peints écologiques

Des papiers peints écologiques pour un intérieur plus sain.

Si les papiers peints adoptent depuis plusieurs années la “green attitude”, ils sont encore peu nombreux à pouvoir s’affirmer 100% écologiques… Ce qui nécessite donc un peu plus de temps et un budget plus large pour trouver son décor naturel.


Matériau

pierre de bourgogne

La pierre de Bourgogne, du 100% naturel qui défie les siècles.

La Bourgogne est une terre de qualité, réputée pour ses vins, mais aussi pour ses pierres, témoins d’un passé architectural et actrices à part entière des ouvrages d’aujourd’hui, et de nos maisons en particulier.


Matériau

liège isolant thermique accoustique

Le Liège isolant noir ou blanc, thermique et acoustique.

Connu depuis l’antiquité, ne craignant ni l’eau ni le feu, le liège occupe une place de premier choix parmi les isolants naturels en raison de ses aptitudes exceptionnelles à l’isolation thermique et phonique.