Écorénovation : la maison des mille et une vies

rénovation écologique en paille et récup'

[VIDÉO] Pour leur écorénovation en pays gascon, Élisabeth et Loïc n’ont utilisé presque que des matériaux naturels. Le plus souvent on ne peut plus locaux et parfois chargés d’histoire(s). Bienvenue dans la maison aux multiples passés.

Il paraît que les chats ont sept vies. Mais difficile de savoir combien en a eu la maison qu’Élisabeth et Loïc ont restaurée dans le Gers. Ni combien elle en aura encore, puisqu’elle est presque entièrement biodégradable. La partie centrale du bâtiment date de 1797. Un bois de colombage gravé à l’extérieur révèle qu’une extension a été réalisée en 1813. « Cette maison aurait été construite avec les restes d’une métairie d’une ferme voisine qui avait brûlé, explique Loïc. Ici, c’est ce qu’on appelle une borde, la maison des ouvriers. Elle mesurait à peine 100 m2 au sol, dont une étable pour mettre un ou deux animaux. Les frais étaient minimisés, ils ont fait avec du bois de récup’. » Voilà pour les trois premières vies – au moins.

 

Techniques d’écorénovation bouillonnantes

Le chantier de Loïc et Elisabeth s’est étalé sur 5 ans. Durant cette période, ils ont travaillé à 50% sur leur maison et à 50% en dehors. Et avec un petit budget de 53000 €, ils ont remis en état la maison, isolé les murs avec un mélange de terre-paille allégé (25 cm) ou, selon les parois, de la laine de bois. Le couple s’est également essayé aux fondations en chaux et bambou, au béton de paille et chaux, aux adobes (brique de terre crue) en haut de mur et même à l’isolation en laine de mouton brute, lavée, cardée, séchée et traitée sur place ! Enfin, grâce à un chantier-école de l’association Pierre et Terre, ils ont autoconstruit leur chauffage : un poêle de masse avec banquette…

« Faire soi-même permet d’expérimenter ce qu’on veut, apprécie le couple. Et de savoir ce qu’on ne refera pas, comme le travail sur la laine de mouton brute ! »

Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez notre reportage complet sur cette rénovation dans le magazine La Maison écologique n°102. En kiosques jusque fin janvier 2018 ou sur commande ici.

Et pour ne manquer aucune de nos vidéos, abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

 

 


Le guide des isolants



Une enquête comparative exclusive sur 100 produits.

Les isolants écologiques sont désormais disponibles chez de nombreux revendeurs de matériaux sains présents dans la plupart des départements français. Certains de ces produits ont même fait leur entrée chez les grandes surfaces de bricolage.
Quels sont-ils, comment les choisir ? Notre enquête comparative recense tous les isolants écologiques industrialisés vendus en France à ce jour. Une première !


Éco activité

laine de mouton

La laine de mouton un isolant abondant mis au point par la nature.

L’entreprise Naturlaine fabrique depuis 2009 une large gamme d’isolants en laine de mouton pour la maison. Voilà une excellente manière de valoriser la fourrure tondue du parc ovin français. Une initiative qui mérite d’être (re)connue.


Enquête

Laine de mouton

Laine de mouton, le bonheur est dans le pré ?

La ressource est inépuisable, renouvelable et locale. Les performances sont bonnes. La laine de mouton pourrait être l’isolant préféré des autoconstructeurs si… Quatre années se sont écoulées depuis la dernière enquête. Un nouveau point s’impose.


À la loupe



Une charentaise sur pilotis.
Du bois, de la terre et de la laine de mouton pour écoconstruire.

Maraîchers en agriculture biologique, Nelly et Dominique ont fait leur maximum pour que leur maison s’érige de façon aussi cohérente que poussent leurs légumes. Un choix ayant exigé une certaine ténacité. Rencontre avec ces, désormais, heureux propriétaires.


Matériau



Revenons à nos moutons !

Brute, en rouleaux  ou en vrac, la laine de mouton est un excellent isolant. Néanmoins son utilisation soulève de nombreuses questions. Mites, traitements, incendie, un nouvel éclairage s’impose.