Habitat groupé : à la bonne choux-quête

Habitat groupé

Mutualisation des espaces, des équipements, des tâches et ouverture au reste du village : bienvenue aux Choux lents ! Un habitat (très) participatif dans le Rhône.

Sept foyers constituent l’habitat groupé

À 12 h 30, entre-chocs de couverts, rires d’enfants et conversations mêlées résonnent au-delà de l’imposante maison en pierre. Derrière, une cour, cernée par trois bâtiments rénovés, accueille une longue tablée. Audrey, Ludo et leurs enfants Dorian et Margot mangent en compagnie de Micha, Marie, Lucie et sa fille Lili. Ils sont une partie des sept foyers qui constituent l’habitat participatif Les Choux lents, créé en 2012 à Saint-Germain-au-Mont-d’Or (69). Ici, le partage des repas et de ses nourritures est comme la métonymie de leur philosophie : convivialité du collectif et mutualisation.

« On fait les courses en commun. C’est l’une de nos particularités », raconte Audrey. Elle qui de métier accompagne des groupes pour monter des habitats participatifs note que c’est une chose rare. Pour 17 Choux (propriétaires associé·es), Choux-fleurs (compagnes et compagnons de Choux) et Chouquettes (enfants de Choux et de Choux-fleurs), c’est toute une organisation. À chacun sa tâche : un pilote Amap pour les produits frais, un pilote Biocoop pour le vrac de produits secs, un pour le ramassage de courses, un pour la gestion des stocks, un pour la gestion des comptes… « Mais chacun reste libre de manger dans les espaces communs ou pas, de cuisiner dans son espace privatif, puis manger avec les autres ou de cuisiner avec les autres, puis manger chez soi. Dans tous les cas, la nourriture est à tout le monde », poursuit-elle. « L’hiver, on a plus tendance à s’inviter à manger les uns chez les autres », concède Lucie. Seul repas rituel où tout le monde cuisine pour tout le monde : celui de la réunion plénière, une fois toutes les deux semaines.

Grands communs

La taille des communs est pour beaucoup dans ce fonctionnement. Surtout la cuisine, au rez-de-chaussée de la maison du XIXe siècle dont le charme a été conservé. Cette large pièce, équipée d’un bar et d’une grande table, est fournie d’ustensiles, parsemée de boîtes et pots de conservation. À chaque porte de placard et tiroir, son étiquette : céréales, légumineuses, lait, boissons… Et encore, tout n’y est pas stocké ! Un garde-manger est étagé dans le cellier. Le salon aussi est généreux, il y règne une ambiance de salle de jeux. Le parquet en point de Hongrie craque sous les pas et les portes de placard grincent après le déclic des vieilles clés.


Portfolio : habitat atypique

habitat atypique

Les copeauXcabana

Les copeauXcabana, en Dordogne, inventent des formes et créent des espaces originaux, poétiques et organiques. Portés par le désir de travailler « les arbres d’ici » et lassés par les matériaux standardisés, ils réactualisent des techniques traditionnelles.

La charpente dite Philibert Delorme

La charpente dite « Philibert Delorme » offre une forme atypique à ce bâtiment

La tiny house

Cette tiny house (micro-maison sur remorque) est isolée en Métisse (vêtements recyclés broyés) et bardée de douglas mixé avec du polycarbonate ondulé noir.

Le colombage

Un beau jour, Jean-Marie Bechtold, vigneron près de Strasbourg, passe devant une maison alsacienne en cours de démolition. Il interrompt la pelleteuse et démonte la structure traditionnelle à colombage.

Le zome

Le zome est un assemblage de losanges en bois. Nul besoin de sections importantes, celles-ci étant plutôt dictées par l’épaisseur d’isolant.

Bâtir en palettes

Ancien chauffeur poids lourd pour un recycleur de palettes en bois, François a réemployé plus de 500 palettes de 2,10 x 5 à 8 m pour construire en Haute-Garonne l’ossature de sa maison, une charpente traditionnelle, du bardage, une terrasse…

Les écailles de bois

Les écailles de bois ondulantes et le conduit de poêle aux allures de corne donnent une apparence reptilienne à cette extension.

Le dôme arrondit les angles

Conçu et construit par Loïc Chérigie, ce dôme de la Drôme est habillé d’un bardage en planches de 8 mm posées encore humides pour être cintrées  facilement.


Alternatives : Portfolio

Alternatives

La Kerterre

Nikita Gouëzel a réalisé un courtmétrage sur les Kerterres sorti en janvier 2019. “Pour moi et plus que moi a rencontré tellement de succès qu’on l’a prolongé par un long métrage, Kerterre, sorti le 31 janvier 2020“, se réjouit le cinéaste, qui a découvert les Kerterres il y a cinq ans lors d’un stage de construction d’un modèle pour un adolescent qui avait peu de moyens. […]

Le car scolaire aménagé

Pour 18 000 €, dont 5 000 € d’achat du véhicule réformé, Stéphanie, Arnaud et leurs quatre enfants vivent dans un ancien car, passé du transport en commun à l’habitat hors du commun. Matériaux naturels ou de récupération (palettes à l’honneur) l’ont mué en logement itinérant de 30 m2. Reportage et vidéo dans La Maison écologique n° 106. […]

La « valise à vivre » en bois brûlé

L’artisan Nicolas Laveau habite ce module en ossature bois de 21 m2 avec, ponctuellement, ses garçons de 8 et 11 ans. « Après une séparation, on se paupérise, le coût d’un logement devient lourd pour un salaire. Cela m’a rendu moins matérialiste, plus nomade, moins attaché aux choses, confie-t-il. […]

Hébergement solidaire

L’été dernier, la deuxième maisonnette du projet In My Backyard (Imby) a été installée sur un terrain de Montreuil. Elle héberge dans 18 m² Emir, réfugié politique turc qui suit un cursus de français à Sciences Po Paris pour reprendre ses études afin de travailler pour une organisation qui défend les droits de l’homme. […]

La Figue

Caroline a autoconstruit sa maison « Figue » à Poitiers en quatre semaines en chantier participatif, accompagné par l’association Habitats libres en Poitou. Elle chauffe sa maison et prépare ses repas avec une cuisinière à bois, de récupération comme tout ce qu’utilise cette ancienne infirmière reconvertie à la métallerie. […]

Le Paligloo

Ancien professionnel du BTP converti à l’écoconstruction, Denis Lefranc a inventé le Paligloo pour proposer un logement à bas coût et facile à construire par tout bricoleur, sans atelier professionnel. L’ossature sphérique est réalisée à partir d’hexagones formés avec du bois de palettes récupérées. […]

La Goutte d’Ô

L’entreprise Selvao a construit à Piegros-la- Clastre cette « Goutte d’Ô » de 6 m². En douglas et pin des Landes, elle est installée dans le Vercors (Drôme). […]

La yourte

Isadora, Aurélien et leurs enfants Lior et Ina, 2 et 4 ans, habitent depuis l’automne 2015 cette yourte de 8 m de diamètre avec mezzanine sur près de la moitié de la surface. Elle a pris forme pour 21 000 € à l’Atelier de la Frênaie, « en grande partie en autoconstruction accompagnée par l’équipe » de cette coopérative de Charente-Maritime, précise Isadora.  […]

Le conteneur maritime

L’entreprise audoise Contain Life construit des bâtiments à partir de conteneurs maritimes usagés, comme ce T2 de 28 m². + d’info sur ce mode constructif et ses risques pour la santé dans La Maison écologique n° 113. […]


Enquête matériau

super adobe

L’affaire est dans le SAC DE TERRE !

Imaginez un habitat rond, durable, pas cher et techniquement accessible… et vous obtenez alors le ” super adobe ” ! Cette technique constructive qui arrive doucement en France consiste à empiler des sacs de terre crue pour former des dômes.