Territoire : L’écoformation au cœur de l’humain et des sciences

TERRITOIRE ECOFORMATION GABION

L’écoformation au Gabion

Au centre du Gabion, chaque morceau de mur, de pierre, de bois, de terre amène à des réflexions, des projets humains; des expériences scientifiques et sociales sur l’habitat et les écomatériaux. Le but : partager, essaimer et rendre l’écohabitat accessible à tous.

L’aventure débute en 1993 avec Richard Lacortiglia, menuisier chez les Compagnons bâtisseurs; spécialisé dans le mélèze, le bois des Hautes-Alpes, après avoir œuvré sur la réhabilitation de l’abbaye de Boscodon, à Crots (05). Il choisit alors de transmettre ses connaissances et crée l’association Le Gabion. À l’époque, deux idées, deux publics : la création de chantiers de restauration d’insertion et l’écoformation via des stages courts principalement sur les métiers du gros œuvre. Aujourd’hui, l’activité s’est recentrée sur les chantiers d’insertion et les formations longues et qualifiantes.

Sur ses chantiers d’insertion d’une durée moyenne de 18 mois; on rencontre des candidats de moins de 25 ans ou plus de 50 ans, des travailleurs handicapés, des chômeurs longue durée, des bénéficiaires du RSA. Ils se déroulent sur le domaine public lorsque la facture, dans un cadre conventionnel de travail, devient inabordable pour les collectivités.