Photovoltaïque, Restez Branché !

Panneaux photovoltaïques

2802 mégawatts photovoltaïques sont d’ores et déjà raccordés au réseau français et fournissent de précieux électrons pour environ un million d’abonnés. Et ce n’est qu’un début, car même si les bâtons atomiques arrivent dans les roues des camions qui transportent les panneaux photovoltaïques en France, rien ne peut sur le long terme empêcher une technologie aussi fiable (garantie de production sur 25 ans, aucune pièce en mouvement), aussi propre (zéro émission pendant l’utilisation, recyclable), et en constante baisse de prix, de prendre place sérieusement dans le bouquet énergétique de notre pays. Ajoutons à cela les 0,3 à 1,6 emplois par GWh(1) solaire produit contre 0,1 à 0,2 emplois par GWh?dans les énergies fossiles et fissiles, et gageons que nos politiques sauront très rapidement ouvrir les yeux pour laisser enfin rayonner les panneaux photovoltaïques en France…


Les pompes à chaleur



La géothermie et l’aérothermie enfin mises à jour

Pourquoi un dossier sur les pompes à chaleur ?
Moins l’habitat consomme d’électricité et mieux l’environnement se porte. La production d’électricité à partir d’énergies fossiles ou nucléaire engendre aujourd’hui des pollutions et des risques inacceptables que nous devons rapidement réduire. Sans compter que le transport de l’électricité sur des centaines de kilomètres est lui aussi responsable de gigantesques pertes d’énergie et de nuisances diverses.

Ces constats semblent condamner d’emblée les pompes à chaleur, qui ne sont ni plus ni moins qu’un système sophistiqué de chauffage électrique. Pourtant, bon nombre d’architectes et de bureaux d’études spécialisés dans l’habitat passif ou basse consommation choisissent ce mode de chauffage pour leurs réalisations. Il s’agit alors de savoir quelle pompe à chaleur utiliser et dans quelle condition.


Le chauffage au bois



Écologique, économique et sain.

Longtemps catalogué mode de chauffage rudimentaire, le chauffage au bois sort ses flammes de l’ombre pour brûler tous les a priori.

Automatisation du chargement, progrès technologiques des appareils, mais aussi augmentation du prix des combustibles fossiles et incitations fiscales sont à l’origine du nouvel essor que connaît ce mode de chauffage ancestral.

L’offre est aujourd’hui pléthorique : cheminées, inserts, poêles à granulés, chaudières à plaquettes, poêles à inertie. Mais comment choisir l’appareil le plus adapté à ses besoins ? Et comment s’assurer que la combustion produite n’émet pas de polluants, a un bon rendement ?


Chauffe-eau solaire, le bon choix à coup sûr



Guide des bonnes pratiques pour acheter et utiliser un chauffe-eau solaire

Fini le temps où l’on entendait proférer “les chauffe-eau solaires, ça ne marche pas en France !”. Depuis une vingtaine d’années, la technologie n’a cessé d’évoluer et désormais, ni la robustesse ni la fiabilité de ces équipements ne sont remises en question.

La preuve : outre les emblématiques fabricants d’équipements solaires, les professionnels reconnus du chauffage conventionnel (au gaz ou au fioul) proposent désormais quasiment tous une gamme solaire. L’offre s’étoffe, et avec plus de 1700 kits éligibles aux primes régionales, il était temps de revenir sur le sujet, pour vous aider à faire les bons choix, et vous donner les astuces afin que votre chauffe-eau solaire individuel fonctionne au mieux de ses possibilités.


Un rayon sur le solaire

panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques

S’équiper en panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques.

Pourquoi un nouveau dossier sur le solaire ? Tout simplement parce que cette énergie renouvelable ne connaît pas l’essor qu’elle mérite en France.

Partant de ce constat, nous vous proposons un éclairage sur la validité des équipements produisant de l’électricité, assurant le chauffage de
l’eau, et sur les nouvelles modalités de financement.

Egalement attendue depuis longtemps, une partie consacrée aux solutions pour faire solaire moins cher : groupements d’achats, autoconstruction, importation, etc.


Se chauffer aux granulés de bois



Pour un chauffage moderne et écologique, à la ville comme à la campagne.

Où stocker du bois quand on habite en lotissement ou à plus forte raison en appartement ? Quand trouver le temps d’en rentrer chaque soir une brouettée ? Comment s’y prendre pour conserver son poêle ou son insert allumés le temps d’une journée de travail ? Comment éviter les corvées de nettoyage des vitres, de vidage des cendres ?

Nous avions apporté un début de réponse avec le dossier sur les poêles à inertie (n°7), voici de quoi poursuivre la réflexion avec les granulés de bois.


Choisir un poêle à bois : conseils, témoignages et adresses



Comment bien choisir son poêle à bois ?
Une réponse toute faite est quasi impossible tant les maisons sont différentes : volumes, superficies, nature des matériaux, isolations. Sans parler des utilisateurs : personne vivant chez soi ou ne revenant que tard le soir, frileuse ou adepte du pull à col rouler. Et l’âge du capitaine dans tout ça ? Ah, ne pas oublier : le poêle avec ou sans vitre ? Plutôt inertie ou convection ? Et avec cela, je vous mets des granulés ou des bûches de 50 ?

Mais pas de panique, aujourd’hui il y a presque autant de poêles que de sorte d’utilisateurs. Et nous avons choisi à travers ce dossier de vous faire partager des expériences qui ne devraient pas vous laisser de glace si vous avez l’intention de franchir le pas dans quelques temps.

N’ayant pas pu avoir de photos (correctes) correspondant aux poêles “expérimentés”, nous avons pris le parti de vous en montrer d’autres, reflétant nous l’espérons la grande diversité de modèles existants sur le marché.

En espérant que vous fassiez le bon choix d’un poêle à bois efficace afin d’utiliser au mieux cette source d’énergie naturelle et renouvelable, dans le respect de notre environnement.


Solaire thermique : chauffage et eau chaude sanitaire solaires



Fonctionnement, subventions, achats groupés, les bonnes adresses.

En un quart d’heure, le soleil diffuse sur la planète un rayonnement suffisant pour fournir à l’humanité la totalité de l’énergie qu’elle consomme en un an !

Pourtant notre société fait encore massivement appel aux combustibles fossiles, dans des proportions telles que notre atmosphère ne pourra pas le supporter longtemps. Chacun de nous porte donc une part de responsabilité, mais aussi un grand pouvoir, celui d’agir efficacement à son niveau.

C’est cette action citoyenne qu’a voulu encourager l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en initiant le Plan Soleil, qui vise à favoriser le développement d’une énergie non polluante, éprouvée et fiable : le solaire thermique.