Territoire

ecoquartier Bazouges sous hede

Ecoquartier Bazouges-Sous-Hédé. On s’était dit rendez-vous dans dix ans.

C’était l’un des premiers écolotissements de France. Construit il y a un peu plus de dix ans dans une commune de 900 âmes à 25 km au nord de Rennes, « Les Courtils » compte 10 logements sociaux et 22 maisons individuelles, dont une partie autoconstruite.


Label écoquartier, premières évaluations

Ecoquartier Hédé-Bazouges

Hubert et Françoise, autoconstructeurs de leur maison en bois et paille dans l’écolotissement Les Courtils de Hédé-Bazouges. Ils ont participé à l’évaluation du label écoquartier, tout comme 14 autres foyers volontaires.

Brève d’info parue dans La Maison écologique n°96

Né en 2012 de la volonté de l’État de mettre en avant « les opérations exemplaires permettant aux habitants de vivre dans des quartiers conçus sur les principes du développement durable », le label écoquartier est actuellement en phase d’évaluation.
Sur les 39 projets labellisés pour l’instant en France, on trouve l’écolotissement rural de Hédé-Bazouges (voisin de la rédaction de notre magazine !). Il est parmi les premiers à avoir participé à l’évaluation*. Nous consacrerons prochainement un article entier à ce sujet (LME n°98), mais sachez d’ores et déjà qu’aux Courtils de Hédé-Bazouges (35), les maisons consomment 60 % d’énergie en moins que la moyenne des constructions régionales de la même période, que les habitants produisent quasiment 5 fois moins de déchets que la moyenne locale et qu’ils soutirent du réseau 50 % d’eau en moins que les autres Brétiliens ! Le tout pour un coût d’achat des parcelles, vendues par la municipalité, moitié moins cher que le prix du marché de l’époque et un impact économique local et social très intéressant. à suivre dans un prochain numéro de LME…

*c’est l’association Bruded, accompagnée par divers services de l’état (Dreal, CSTB) qui a mené cette évaluation à Hédé-Bazouges. www.bruded.org


Bâtir ensemble



Témoignages et invitation à la réalisation d’habitats groupés.

Partager des expériences, accéder à la propriété pour un coût financier abordable, adopter un mode de vie respectueux des personnes et de l’environnement, mettre en commun des équipements qui bien souvent ne servent que rarement ou sont trop onéreux pour être achetés
individuellement, autant de raisons qui font que l’engouement pour la construction d’habitats groupés semble de plus en plus fort.


Rencontre à l’horizon en Angleterre



Les nouveaux troglodytes, le Hockerton Housing Project. Architecture simple, semi-enterrée avec serre solaire. Fonctionnement sous forme semi-communautaire (un véhicule électrique chargé par une éolienne appartient à tous les membres…), gestion des eaux usées, de l’énergie en général.

Voici le dernier reportage de notre périple dans les îles britanniques et irlandaises. Après le « Living Village » de Bishops Castle, l’écotecture irlandaise de Paul Leech et le Centre pour une Technologie Alternative du Pays de Galles : l’habitat à haute efficacité énergétique de Hockerton.