Rénovation d’une étable en maison passive

Terremite est un projet de transformation d'une étable en bauge en habitat écologique.

Depuis un an près de Rennes, en Bretagne, une étable en bauge de la fin du 19ème siècle se mue petit à petit en une habitation écologique et saine, visant le standard du passif. Isolation thermique par l’extérieur (ITE) en bottes de paille insérées dans une ossature bois, étanchéité à l’air combinant enduits chaux et terre et film frein-vapeur, apports solaires grâce à une baie vitrée orientée sud et VMC double-flux sont au programme de ce chantier d’auto-rénovation. Côté gestion de l’eau, le projet de rénovation prévoit toilettes sèches, phytoépuration, récupération et filtration des eaux de pluie pour la consommation.

Terremite est un projet de rénovation d'une étable en bauge en habitat écologique.

Ce projet a été baptisé Terremite, associant le mot Terre (en référence à la planète à préserver, à la terre nourricière et à celle qui constitue les murs de cette future habitation), la lettre M de “maison” et le sigle ITE correspondant à l’isolation thermique par l’extérieur utilisée. “Termite évoque aussi un insecte social qui bâtit de très jolis abris en terre”, lit-on sur le site Internet du projet.

Terremite est un projet de rénovation d'une étable en bauge en habitat écologique.

Les travaux se font durant la semaine, quand les enfants sont à l’école, grâce à une activité professionnelle réduite à quelques semaines par an. Le chantier doit durer plusieurs années. Mi-mars 2016, les propriétaires autoconstructeurs ont déjà préfabriqué des caissons d’ITE botte de paille pré-enduits à la terre et viennent de percer les ouvertures du bâtiment en bauge. Pour permettre aux internautes de suivre ce chantier d’habitat écologique, les propriétaires autoconstructeurs postent régulièrement des nouvelles de son avancée, étape par étape, sur leur blog.

Crédit photos : Terremite


Construire et rénover en terre crue



La terre crue serait-elle en train de faire son grand retour ? Après avoir été dénigrée et sacrifiée sur l’autel en béton armé du capitalisme industriel, elle regagne, timidement mais sûrement, du terrain en France. Enduits, briques, mortiers, panneaux ses utilisations diverses s’adaptent au bâti ancien et aux constructions neuves. Matériau d’hier, la terre s’invite dans l’écoconstruction d’aujourd’hui, et devient le matériau de demain…


Faites-le vous-même



Poser un torchis sur colombage.

Si la technique du torchis est aujourd’hui peu pratiquée, elle n’en demeure pas moins écologiquement très intéressante et essentielle pour des projets de rénovation de vieilles maisons à colombage.


Tout autour de la terre crue



Des clefs pour redécouvrir la construction en terre.

La terre fut le matériau de prédilection des bâtisseurs, dès l’aube de l’humanité. Ils ne s’y sont pas trompés car elle possède de multiples qualités et offre des possibilités architecturales variées.

Petit tour d’horizon des techniques traditionnelles et des innovations pour l’écoconstruction en terre crue.


Rencontre à l’horizon en Australie



Technique de pisé à l’australienne.

La surprise est à l’image des dimensions de cette contrée, sans limites. Le fait que l’architecture soit le centre d’intérêt de leur voyage va amener Cathy et Thierry à bien cerner et affiner les connaissances du pays. Régulièrement des renseignements historiques, sociologiques et ethnologiques viennent étayer leurs constats. Un chantier de construction en pisé les fera entrer en contact avec cette terre australienne.


Maison d’archi

maison architecte moderne pisé

La terre réinventée, une architecture moderne écologique et confortable.

L’architecte Thierry Bonne voulait construire de façon moderne à partir d’un matériau ancestral, l’argile, et réhabiliter une technique très ancienne, le pisé. Après avoir creusé la pente de son jardin, quatre habitations contemporaines sont littéralement “sorties de terre” en utilisant l’argile issue du déblaiement. Si chaque logement est indépendant, l’ensemble a été conçu pour créer les conditions d’une vie participative.