Réinventer le feu, se chauffer au bois efficacement et sans polluer

chauffage au bois

Les poêles et foyers à bois ne cessent de faire de nouveaux adeptes à mesure que le coût de l’énergie augmente. Face à la pléthore de modèles disponibles, il faut avoir en tête quelques principes pour bien choisir son appareil et surtout pour savoir l’utiliser. Car le chauffage au bois est encore une idée neuve en France et les bonnes pratiques, trop peu répandues…


A chacun sa chaudière bois

chaudières

De la petite chaudière à granulés à l’imposante chaufferie à bûches, on rencontre désormais une grande diversité de machines pouvant fonctionner avec un nombre aussi varié de combustibles?: bûches, granulés, bois déchiqueté, copeaux, céréales… Loin des appareils rustiques d’antan, elles se sont automatisées pour nous offrir désormais un confort d’utilisation comparable au fioul, pour un prix de l’énergie 2 à 4 fois moins élevé. Avec l’apparition des maisons basse consommation, les fabricants ont innové en introduisant des appareils de toute petite puissance, afin que chacun trouve chaudière à son pied. Mais comment trouver celle qui vous correspond ?


Le chauffage au bois



Écologique, économique et sain.

Longtemps catalogué mode de chauffage rudimentaire, le chauffage au bois sort ses flammes de l’ombre pour brûler tous les a priori.

Automatisation du chargement, progrès technologiques des appareils, mais aussi augmentation du prix des combustibles fossiles et incitations fiscales sont à l’origine du nouvel essor que connaît ce mode de chauffage ancestral.

L’offre est aujourd’hui pléthorique : cheminées, inserts, poêles à granulés, chaudières à plaquettes, poêles à inertie. Mais comment choisir l’appareil le plus adapté à ses besoins ? Et comment s’assurer que la combustion produite n’émet pas de polluants, a un bon rendement ?


Choisir un poêle à bois : conseils, témoignages et adresses



Comment bien choisir son poêle à bois ?
Une réponse toute faite est quasi impossible tant les maisons sont différentes : volumes, superficies, nature des matériaux, isolations. Sans parler des utilisateurs : personne vivant chez soi ou ne revenant que tard le soir, frileuse ou adepte du pull à col rouler. Et l’âge du capitaine dans tout ça ? Ah, ne pas oublier : le poêle avec ou sans vitre ? Plutôt inertie ou convection ? Et avec cela, je vous mets des granulés ou des bûches de 50 ?

Mais pas de panique, aujourd’hui il y a presque autant de poêles que de sorte d’utilisateurs. Et nous avons choisi à travers ce dossier de vous faire partager des expériences qui ne devraient pas vous laisser de glace si vous avez l’intention de franchir le pas dans quelques temps.

N’ayant pas pu avoir de photos (correctes) correspondant aux poêles “expérimentés”, nous avons pris le parti de vous en montrer d’autres, reflétant nous l’espérons la grande diversité de modèles existants sur le marché.

En espérant que vous fassiez le bon choix d’un poêle à bois efficace afin d’utiliser au mieux cette source d’énergie naturelle et renouvelable, dans le respect de notre environnement.


Les poêles à inertie, à la recherche de la volupté thermique



Parmi la grande famille du chauffage au bois, les poêles à inertie semblent se dégager comme étant le nec plus ultra.

Ce procédé se décline en une dizaine de systèmes aux noms évocateurs : poêles faïence, poêles de masse, chauffages hypocaustes… qui repose essentiellement sur le principe de rayonnement et d’inertie thermique : les poêles accumulent la chaleur d’une flambée courte et la restitue lentement.

Leur histoire n’est pas facile à définir, tout comme leur implantation géographique, de la Chine en passant par la Russie, ou encore des Pays Arabes en passant par l’Europe, partout les poêles à inertie ont laissé leur empreinte lourde de parfois plusieurs tonnes.

Aujourd’hui, ces systèmes reviennent en force, leurs atouts écologiques, confortables et esthétiques y sont pour beaucoup. On peut y rajouter une plaque de cuisson, un four ou encore un ballon d’eau chaude. Même si les prix restent encore assez élevés pour certains, d’autres s’alignent sur des poêles classiques. Entrez donc dans ce dossier, et partez à la recherche de la volupté thermique.


Regard sur

Bûches densifiées

Bûches densifiées, concentré de bois-énergie.

Avec plus de sept millions de foyers équipés d’un appareil au bois, la bûche de bois densifiée possède un joli potentiel de marché. Mais est-ce pour autant un produit utile ? Regard sur ce combustible des temps modernes…


Se chauffer au poêle



Se chauffer au poêle

Ça y est, c’est officiel, le monde du chauffage au bois est en pleine révolution ! Amélioration du rendement des appareils, diminution des émissions polluantes, automatisation des combustions, adaptation aux maisons à faibles besoins en énergie : les poêles à bois, et les foyers fermés en général, font des pieds et des mains pour rentrer (enfin) comme il se doit dans l’ère du chauffage propre et renouvelable. Des centaines de modèles existent : à bûches, à granulés, avec four, bouilleur, canalisation d’air chaud ou encore accumulation. Mais pas facile de s’y retrouver ! Comparatifs, témoignages, conseils, voici un dossier brûlant, pour vous aider à trouver l’appareil performant adapté à vos souhaits.