Alternatives : Transformez vos plantes en pigments

Alternatives - Transformez vos plantes en pigments, La Maison écologique, Hors série 17

int(0)

Le « rouge coquelicot » annoncé sur le pot de peinture a plus de chance d’être issu d’une chimie à base de pétrole ou d’oxydes métalliques comme le cobalt ou le cadmium – non sans danger pour la santé et les biotopes – que d’un doux jus de pétales. Depuis que l’industrie a synthétisé, dans la seconde moitié du XIXe siècle, les nuances de la nature et plus encore afin de les produire en masse, à faible coût et plus résistantes au temps, on en a presque oublié que les plantes produisent des couleurs qui méritent de porter leur nom. Moyennant de bonnes connaissances et un savoir-faire, il est possible d’obtenir avec des végétaux un pigment, c’est-à-dire un colorant sous forme de poudre, tout à fait durable.

Dans son atelier au Faouët (56), Michel Garcia en fabrique. « Fabrique », car « les couleurs que l’on voit dans la nature sont rarement celles que l’on va extraire ». Les plantes contiennent plusieurs colorants, de leurs racines à leurs boutons floraux, l’un dominant parfois la composition et pouvant être concentré dans une partie précise. On les classe par grandes familles, parfois divisées en sous-groupes (voir tableau p. 38). 

Les subtiles nuances des plantes

Les flavonoïdes sont sources de jaunes et verts ; les quinones, de rouges-violacés… La quantité de nuances est énorme. Mais toutes ne peuvent devenir de « bons » pigments. Ces derniers doivent être « solides », c’est-à-dire conserver leur couleur dans le temps. « Ils ne doivent réagir ni à la lumière, ni à l’oxydation ou au pH du milieu, à d’autres substances… », explique l’expert. Le coquelicot est un faux ami : « Si on voulait extraire son beau rouge, on finirait avec un violâtre immonde qui virerait au gris », s’amuse-t-il. Les anthocyanes, famille de colorants dont il est riche, sont justement très sensibles, dits « fugaces ».  Les colorants d’une solidité naturelle sont rares. Le choix des plantes s’en trouve limité, surtout sur notre territoire(1).

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Retrouvez cet article dans le Hors-série n°17 : Les peintures naturelles

7,90€ + 1 € de frais de port (offerts si + de 2 n°s commandés, réservé à la France métropolitaine).
Version augmentée à 10,90€ : vous recevez un lien de visionnage du webinaire Les Peintures naturelles Si vous êtes abonné ce numéro fait peut-être partie de votre abonnement. Pensez à regarder dans Mon compte > Mes abonnements Version numérique : Retrouvez ensuite en ligne vos numéros dans votre espace personnel.  


Feuilleter
LA MAISON ECOLOGIQUE Les peintures naturelles