couverture-48

N°48 – Décembre 2008 – Janvier 2009

Dossier : Maison en paille, c’est du solide
A la loupe : Rénovation patrimoniale
Vivre avec : La cuisinière chauffe la maison
Rénovation : Les combles du bonheur
Autoconstruction : Isoler ses combles
Main à la pâte : Peinture sur enduit terre

UGS : NUM-LME-48 Catégorie :

Éditorial

Les visionnaires
Une maison c’est là pour longtemps. Au moins 50 ans. Le coût d’une maison, ce n’est pas seulement le prix de sa construction, c’est aussi ce qu’elle coûte à l’utilisation : chauffage, éclairage, ventilation. Chauffer la rue revient très cher à la longue. En fait, le coût de construction d’une maison « classique » représente 28 % de son coût global, les 72 % restant reviennent à ses coûts d’utilisation. D’où le caractère désespérant et totalement anachronique d’une déclaration récente de la Fédération française des constructeurs de maisons individuelles (FFC).

Cette entité, qui regroupe plus de 300 boîtes à bâtir, se plaint que les « normes énergétiques drastiques » basse consommation pour les constructions neuves génèrent des surcoûts de construction de « 10 à 15 % », empêchant les Français d’accéder à la propriété. D’abord, le propos est un tantinet obscène de la part d’individus s’étant taillé des marges monstrueuses sur le dos des gens durant dix ans de bulle immobilière. Au passage, l’estimation à la louche de la FFC indique surtout qu’ils n’ont pas dû en construire beaucoup des maisons basse consommation. Mais au final, là n’est pas l’essentiel. C’est un peu plus cher à l’achat et c’est normal. Les maisons basse consommation sont par nature plus performantes et ça, ça se paye.

Dessin Jef édito n°48Mais le prix global n’est pas si élevé, car elles permettent de diminuer « drastiquement » les charges, voire même de se passer de chauffage dans le cas des maisons passives. Or, comme le dit François Marty, président de l’association Chênelet (lire reportage p. 44), « à force de vouloir payer moins cher, on finira par payer trop cher ! » Car un bâtiment qui n’est pas basse consommation est forcément haute consommation. Et combien coûteront les maisons « haute consommation » de la FFC, quand le prix de l’énergie aura été multiplié par 10 ? Il est vrai que la FFC estime qu’une « politique exagérée en matière d’économie d’énergie n’est pas la solution appropriée » en période de crise. Quelle est donc la solution « appropriée » ? Pour nous, la solution appropriée est de s’adresser à des constructeurs de maisons qui savent de quoi ils parlent.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Au sommaire de ce numéro

Toilettes du monde Un petit seau pour l’homme,  un grand bond pour l’Humanité. Devenue inséparable de l’écoconstruction, la question de l’assainissement écologique fait beaucoup parler d’elle. En amont de ce phénomène nouveau, le patient travail de fourmi des acteurs associatifs. Parmi eux, l’association Toilettes du Monde, basée à Nyons, dans la Drôme. Rencontre. Partagez cet […]




Rénovation patrimoniale. Des écoconstructeurs qui restaurent une vieille gersoise du XVIIIe dans le strict respect de l’architecture d’époque ? Cela donne une maison où se mêlent torchis et système solaire combiné, colombages et ouate de cellulose. La querelle des Anciens et des Modernes marque ici une pause. Partagez cet article sur les réseaux sociaux




La cuisinière chauffe la maison. Propriétaire d’une maison de 167 m2 isolée en botte de paille, à Pluherlin dans le Morbihan, la famille Rescan a investi dans une cuisinière à bois. Elle leur sert à mitonner de bons petits plats et à chauffer l’eau et les murs de la maison. Partagez cet article sur les […]



Mots clés associés : ,

Revenons à nos moutons ! Brute, en rouleaux  ou en vrac, la laine de mouton est un excellent isolant. Néanmoins son utilisation soulève de nombreuses questions. Mites, traitements, incendie, un nouvel éclairage s’impose. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés : ,

Construire en paille. Une phrase toute simple qui en fera peut-être sourire certains. Mais pas les fidèles lecteurs de La Maison écologique. Ceux-là savent déjà, articles et dossiers à l’appui, que la botte de paille est utilisée dans la construction depuis plus de 100 ans. Ils savent aussi qu’elle possède d’excellentes qualités d’isolation, qu’elle est […]



Mots clés associés : ,

Robin, le roi du bois. Une maison en bois, des doigts en or. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés :

Architecture arborescente. L’entreprise allemande biodynamique Naturata a choisi de pousser sa démarche jusque dans le bâtiment qu’elle occupe. Pour cela elle a fait appel à l’un des maîtres de l’architecture organique, le Hongrois Imre Makovecz. Petit tour dans leurs locaux arbruissants ! Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés :

Vite, ralentissons ! Partagez cet article sur les réseaux sociaux




Les combles du bonheur… À deux coups de pédale du centre ville de Besançon, Érik Dorge a acheté 51 m2 de combles dans une copropriété. Trois mois de travaux intensifs plus tard, l’espace revit écologiquement. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés : ,

Le Chênelet : apprendre à (se) construire. En vingt ans, une communauté de femmes et d’hommes a créé une panoplie d’associations et d’entreprises d’insertion au service d’un projet social, solidaire et écologique. Jusqu’à construire des maisons, pour et avec les laissés-pour-compte. Bienvenue dans le petit monde du Chênelet. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés :

Isoler ses combles. La famille s’agrandit, l’espace commence à manquer dans la maison ? Qu’à cela ne tienne, l’isolation des combles avec de la laine de chanvre permettra de les aménager en garantissant un bon confort thermique. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés : ,

Peinture sur enduit terre. Égayer un enduit terre avec une peinture à la caséine. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés : , ,

Un rêve d’autonomie. La Ferme d’art, un éco-gîte pour développer notre nature. Partagez cet article sur les réseaux sociaux



Mots clés associés :