COUV 127rvb

N°127 Février-Mars 2022 numérique : Pour demain construire ou rénover ?

4.00€

Dossier : Pour demain, construire ou rénover ?

Reportages : Seconde vie pour les matériaux de construction ; Une maison en paille qui ne craint pas la pente ; Près de Rennes, ils ont expérimenté l’autoconstruction pour donner vie à leur voisinnage.

Enquête : L’habitat modulaire se cherche aussi dans l’écoconstruction ; Linky tient-il ses promesses pour réduire les consommations électriques ?

Cahiers pratiques : Réaliser un enduit terre-carton sans ajout de sable ; Se fabriquer un porte-vêtement en bois.

Version numérique : Retrouvez en ligne vos numéros dans votre espace lecture.

UGS : 127 NUM Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Pour demain construire ou rénover ?

Elles et ils n’étaient pas né·e·s lorsque dans les salles closes de Rio de Janeiro, en 1992, les représentants de 178 pays participaient au Sommet de la Terre et donnaient naissance à la première conférence de toutes les parties, la COP. Au cœur de l’automne dernier, ils et elles ont vu la COP 26 s’achever sur la même note douce-amère que les COP passées. Répétées et brandies : la nécessité d’agir pour le climat via la transition énergétique, de protéger les terres, de développer les mobilités douces et les transports décarbonés, de promouvoir un aménagement équilibré et durable des territoires et des bâtis. Mais toujours pas de révolution ni de décisions contraignantes. En cette année 2022, la conférence sur le dérèglement climatique et les bébés du Rio de 1992 fêteront joyeusement leur 30 ans. Chez eux, comme chez une partie de leurs cadets, la désillusion ou la colère font peu à peu place à la peur. Il y a 5 mois, une étude internationale relayée par une sérieuse revue médicale britannique The Lancet planetary health, affirme ainsi que 45 % des 10 000 jeunes interrogés issus de neuf pays représentants les cinq continents, âgés de 16 à 25 ans, témoignent d’une anxiété quotidienne directement liée au dérèglement climatique. Ohé les adultes ! Si pour certains d’entre nous la lutte continue, pour tous il faut probablement aussi écouter et soutenir la jeunesse quand elle agit mais surtout la rassurer et l’accompagner en cultivant dans la joie et la détermination son pouvoir d’agir. Si la frugalité est heureuse et créative, la combattivité doit aussi l’être, même si elle est nécessairement frustrée par la lenteur des transformations à l’œuvre.

En novembre dernier, une quinzaine d’enfants qui avaient interpelé l’ONU ont été invités à se retourner vers les juridictions de leur pays. Ils demandaient la poursuite de cinq états signataires de la Convention internationale des droits de l’enfant dont la pollution de l’atmosphère porte atteinte à leur droit de grandir dans un environnement sain. Aux adultes de leur dire que ces actions ne seront pas forcément vaines. Au même moment, à Paris, le juge du Tribunal administratif a jugé l’État français responsable de « préjudice écologique » pour n’avoir pas tenu ses engagements de diminution de gaz à effet de serre. Il lui a donné jusqu’au 31 décembre prochain pour infléchir cette trajectoire. Le pari n’était pas gagné ! Alors, pas de répit pour la transition, et à nous deux 2022 !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest