Couv isolants résilients 123

N°123 Juin-Juillet 2021 numérique : Isolants des champs, isolants résilients

4.00€

Dossier : Isolants des champs, isolants résilients

Reportages : Écoconstruire pour changer de vie ; Rénovation autonome en eau et énergie ; Mettre en place un projet d’énergie renouvelable citoyenne.
Enquêtes : Quel matériau pour l’étanchéité de son toit-terrasse ou végétalisé ? ; Les secrets de la terre fibrée ; Pédoépuration ou tranchée épuratrice en broyat de bois.
Cahiers pratiques : Hérisson et dalle chaux-liège ; Préparer le Fermacell avant un enduit ou une peinture…

+ 1 € de frais de port

Frais de port offerts si + de 2 n°s commandés (réservé à la France métropolitaine).

Version numérique : Retrouvez en ligne vos numéros dans votre espace lecture.

UGS : 123 NUM Catégorie : Étiquettes : ,

Description

Ensemble, main dans la main ! Et l’allégorie devint paradoxe. Elle sonne aujourd’hui comme un souvenir subtilement élimé par une année de confinements à répétition. Un désir tout à la fois légitime et désirable, et un geste porteur d’un risque pour l’autre et tous les autres. Depuis plus d’un an maintenant, les gestes barrière ont posé des cloisons invisibles entre les corps. À plusieurs reprises, la suspension des vols entre les différents continents de la planète et la fermeture des frontières avec les voisins européens ont réduit les relations entre pays à des échanges économiques et diplomatiques. Exit le sel de la relation humaine, des retrouvailles amicales et des rencontres inopinées et fertiles. Reportés les événements culturels et les salons spécialisés dans lesquels les innovations se dévoilent, les connaissances professionnelles se forgent et les associations futures se nouent.

Sale temps pour la coopération ? Pas si vite ! Dans les campagnes et dans les villes, l’envie de travailler ensemble pour améliorer le monde et l’engager dans la voie des transitions écologiques et sociales n’a pas disparu. Dans les Deux-Sèvres, des agriculteurs se réunissent encore pour cultiver sur leurs parcelles du chanvre qu’ils destinent autant au marché de l’alimentation qu’à celui de l’écoconstruction. Partout en France, des citoyens se rassemblent pour créer et financer leur propre centrale solaire, qu’ils posent tantôt sur le toit d’une école ou sur celui d’une entreprise engagée. Un geste commun de plus pour ériger l’énergie en bien commun et nourrir le réseau avec de nouveaux électrons verts. De part et d’autre de la Manche, des chercheurs et des artisans, tels que les partenaires du projet européen CobBauge, s’affranchissent du Brexit pour faire baisser les émissions carbone liées au chauffage des bâtiments en améliorant les procédés techniques et les matériaux naturels dédiés à l’isolation à base de terre crue et de végétaux. Si l’aspiration première de voir un monde nouveau émerger à l’issue de la crise sanitaire semble parfois se faner, l’ambition de lui instiller solidarité et coopérations nouvelles ne cesse, en revanche, de croître.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest