Angebot-Franz-sischTeil-1-und-2_600x600

Lot de 2 DVD : “Bâtir en bottes de paille” et “Des Maisons en paille”

29.90€

Lot de 2 DVD : “Bâtir en bottes de paille” et “Des Maisons en paille”

29,90 €

+ frais de port : 2,20€

Une production d´ÖKOFILM
Réalisatrice : Heidi Snel
© 2000-2014 Ökofilm Heidi Snel

En stock

UGS : AUTR-DVD-LOT2PAILLE Catégorie : Étiquette :

Description

Lot de 2 DVD : “Bâtir en bottes de paille” et “Des Maisons en paille”

Une production d´ÖKOFILM
Réalisatrice: Heidi Snel
Caméraman: Malcolm St.Julian Bown
Music: Thomas Rottenbücher et autres
© 2014 Ökofilm Heidi Snel

Dix ans après leur premier documentaire, “BÂTIR EN BOTTES DE PAILLE”, la réalisatrice Heidi Snel et le caméraman Malcolm St.Julian Bown ils ont visité à nouveau les bâtiments vus auparavant. Ils voulaient voir ce qu’ils sont devenus et vous montrer quels sont les nouveaux développements de la construction en paille.

Dans ce film, on visite des maisons en paille, chantiers de construction moderne, on étudie l’intérêt des bottes de paille certifiées et on voit comment le plus grand bâtiment en paille Allemand – avec 5 étages – est fabriqué !

Les maisons en bottes de paille sont devenues une alternative sérieuse. Elles sont saines, et elles “protègent le climat” : la paille absorbe le dioxyde de carbone. Ce dernier est donc stocké dans les murs. Et puis, la production des bottes de paille ne consomme qu’une fraction d’énergie primaire comparée à des matériaux d’isolation classiques. Et les bottes sont un super-isolant.

Ce documentaire est une belle exploration de la construction en bottes de paille. Captivant, informatif et inspirant.

Détail des reportages :

LA MAISON SCHIER, 10 ANS : En Basse Saxe, on visite une des premières maisons en paille en Allemagne…
POTEAU-POUTRE : Dans le Nord Est de Brandenburg, nous trouvons un chantier avec une structure Poteau-poutre avec des montants aussi larges que les bottes de paille…
PRÉ-FABRICATION : Dans le sud de l´Allemagne, une maison familiale est en cours de construction – en pré-fabrication…
DES BOTTES DE CONSTRUCTION CERTIFIÉE : La paille est abondamment disponible. Mais pour construire, on ne peut pas utiliser n’importe quelle botte de paille…
SUISSE : Nous trouvons l’un des architectes les plus célèbres de la construction de maisons en paille européennes: Werner Schmidt.
5 ÉTAGES AVEC DE LA PAILLE : À Verden, Basse-Saxe, le plus grand bâtiment en bottes de paille en Allemagne sera construit. Le “Centre pour la construction durable» aura 5 étages et 1800 mètres carrés de bureaux et un espace d’exposition.
BONUS TRACK 1 : FORMATION  : L’association allemande de construction en bottes de paille a développé une formation avancée pour les constructeurs en bottes de paille…
BONUS TRACK 2 : DES VOÛTES EN PAILLE : Dans le Nord-Est de l’Allemagne, nous trouvons des formes plutôt exotiques, fabriquées en paille: cinq voûtes sont faites de bottes de paille…
BONUS TRACK 3 : UNE MAISON ENDUITE À L´ARGILE À l’EXTÉRIEUR : À l’ écovillage Siebenlinden, on visite une maison que nous avons filmée il ya 10 ans, lorsqu’elle elle été en construction…

Une production d´ÖKOFILM
Réalisatrice: Heidi Snel
Caméraman: Malcolm St. Julian Bown
Music : Thomas Rottenbücher, Gerd Seffner
© 2004 Ökofilm Heidi Snel

Ce film a été crée en Allemagne en 2004. Il démontre les multiples possibilités de ce mode de construction. On peut y voir plusieurs exemples de bâtiments, ainsi que les différentes techniques utilisées actuellement pour le mode “bottes de paille”. Des interviews avec des propriétaires, des architectes et des experts donnent réponse aux questions les plus importantes.

LES PIONNIERS : La construction en paille a commencé (il y a un siècle) au Nebraska, aux Etats-Unis, quelques années après l’invention de la botteleuse. Dans cette region, il n’y a pas beaucoup de bois et la terre est très sableuse, ce qui rendait la construction habituelle difficile dans cette région. Quand ils ont vu les ballots sortir la botteleuse ils ont vite compris qu’ils pouvaient construire avec ses blocs légers et doux.
LE DEVELOPPEMENT : Pendant plusieurs décennies la construction en paille était utilisée. Des maisons, des écoles et même une église ont été construite. Mais quand les divers modes de transports se sont développés la construction en paille (tout comme les autres constructions naturelles existantes aux Etats-Unis) fût plus au moins abandonnée pour un mode de construction gourmand en énergie et materiaux. Certaines maisons en paille existent encore aujourd’hui (dans un bon état) et de temps en temps des bottes servaient de nouveau pour construire un autre bâtiment et ceci pas seulement aux Etats-Unis.
POURQUOI BATIR EN PAILLE ? : La paille a des propriétés très utiles. Pressée en bottes, elle devient un nouveau matériau de construction intéressnt permettant de bâtir des maisons. Le matériau botte de paille est convaincant: il est sain, écologique, économique en énergie de production, un super-isolant, et disponible en abondance.

LA RENAISSANCE : En 1973 un livre par Roger Welsch’s fût publié sous le nom ‘Shelter’.On y trouve un croquis et une brève explication de la construction en paille au Nebraska. Dans les années 1980 certains ‘pionniers’ dans le sud-ouest des Etats-Unis et au Canada recommencaient à construire en ballots de paille et en peu de temps les Québécois ont tranmis cette technique de l’autre côté de l’océan, aux Français.

400 m2 EN BAVIERE : En Baviere, la famille Warmuth habite une des premières maisons en paille d’Allemagne d’une superficie de quatre-cent mètres carré et d’un coût de trois-cent-mille Euros.Ce qui n’empêche pas de faire, ici aussi, des économies de chauffage. Le propriétaire Albert Warmuth en est enchanté: “Jusqu’ici, nous n’y avons passé qu’un hiver, et qui était assez rigoureux. Pendant plus d’une semaine, il faisait moins dix-huit dehors. Et à l’intérieur, on était très bien au chaud.”

Cependant, qu’en est-il de la protection contre le feu? Le groupement professionnel pour la construction en bottes de paille, a fait un test, à l’Office de Contrôle des Matériaux de Braunschweig, section protection contre l’incendie. Dirk Scharmer: “Nous avons atteint une résistance au feu de quatre-vingt-dix minutes. C’est un résultat très satisfaisant. On n’aurait dû atteindre que F-trente, donc trente minute, pour le bâtiment que nous voulons construire. Mais avec quatre-vingt-dix minutes, notre marge de manoeuvre est encore plus grande. Nous pouvons même construire à plusieurs étages.”

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest