Abonnez-vous


int(0)

Chères lectrices et chers lecteurs,

La Scop La Maison écologique a à cœur de continuer à vous informer grâce à ses plus de 20 années dédiées à l’écoconstruction et aux matériaux sains.

Mais comme tous les acteurs de la presse aujourd’hui, nous sommes confrontés à une réalité économique violente. En un an, le prix du papier pour imprimer le magazine que vous tenez entre vos mains a doublé : il est passé de 700 € à 1 400 € la tonne. Dans le même temps, la tendance de la presse écrite n’est pas à voir ses ventes exploser. Le modèle continue de se transformer, réduisant sa voilure mais ne se résignant pas à disparaître.

Engagés, convaincus, nous ne nous résignons pas non plus à rogner sur nos exigences journalistiques : le nombre de journalistes avec qui nous vérifions et fabriquons l’information reste constant, leur rémunération ne connaît pas non plus de baisse.

Car, en plus du soucis écologique qui porte notre magazine, la question du bien-être social est aussi essentielle. Elle fait partie des piliers de l’économie coopérative et participative dans laquelle nous avons choisi de nous inscrire et de rester.

Parce que notre magazine n’existe et ne parait que grâce à vous, lectrices et lecteurs, abonnées et abonnés, nous souhaitons être transparents. La santé de La Maison écologique est plus que jamais fragilisée par le contexte économique.

L’abonnement reste le meilleur soutien que vous puissiez nous apporter. Vous pouvez aussi offrir un abonnement à l’un de vos proches, vous pouvez passer le mot à vos voisins, vos collègues. Abonnez-vous qu’il disait !

Dans un paysage médiatique où 90 % des médias appartiennent à une dizaine de groupes financiers, industriels, choisir de soutenir une SCOP indépendante, c’est aussi préserver et défendre une bulle d’oxygène dans le débat démocratique. Car nos choix éditoriaux reposent sur la recherche de ce qui nous semble être le bien commun, l’intérêt général.

Écologiquement

L’équipe du magazine La Maison écologique.

>> Je m’abonne ! <<

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest