Rénovation d’une étable en maison passive

Terremite est un projet de transformation d'une étable en bauge en habitat écologique.

Depuis un an près de Rennes, en Bretagne, une étable en bauge de la fin du 19ème siècle se mue petit à petit en une habitation écologique et saine, visant le standard du passif. Isolation thermique par l’extérieur (ITE) en bottes de paille insérées dans une ossature bois, étanchéité à l’air combinant enduits chaux et terre et film frein-vapeur, apports solaires grâce à une baie vitrée orientée sud et VMC double-flux sont au programme de ce chantier d’auto-rénovation. Côté gestion de l’eau, le projet de rénovation prévoit toilettes sèches, phytoépuration, récupération et filtration des eaux de pluie pour la consommation.

Terremite est un projet de rénovation d'une étable en bauge en habitat écologique.

Ce projet a été baptisé Terremite, associant le mot Terre (en référence à la planète à préserver, à la terre nourricière et à celle qui constitue les murs de cette future habitation), la lettre M de “maison” et le sigle ITE correspondant à l’isolation thermique par l’extérieur utilisée. “Termite évoque aussi un insecte social qui bâtit de très jolis abris en terre”, lit-on sur le site Internet du projet.

Terremite est un projet de rénovation d'une étable en bauge en habitat écologique.

Les travaux se font durant la semaine, quand les enfants sont à l’école, grâce à une activité professionnelle réduite à quelques semaines par an. Le chantier doit durer plusieurs années. Mi-mars 2016, les propriétaires autoconstructeurs ont déjà préfabriqué des caissons d’ITE botte de paille pré-enduits à la terre et viennent de percer les ouvertures du bâtiment en bauge. Pour permettre aux internautes de suivre ce chantier d’habitat écologique, les propriétaires autoconstructeurs postent régulièrement des nouvelles de son avancée, étape par étape, sur leur blog.

Crédit photos : Terremite


Hors-série Peintures et enduits naturels

Le hors-série Peintures et enduits naturels du magazine La Maison écologique est sorti !

Le tout nouveau hors-série du magazine La Maison écologique sur les peintures et enduits naturels est arrivé dans les kiosques! Pour pouvez aussi le commander directement sur notre site Internet.

Enquête approfondie sur les différences entre les produits prêts à l’emploi « écologiques » et leurs concurrents synthétiques (santé, application, rendu, labels…), tableaux comparatifs des peintures et enduits naturels disponibles sur le marché (origine, composition, prix…), entretien avec des professionnels, conseils d’achat, d’outillage, préparation des supports, fiches pratiques… Ce guide fournit toutes les clés pour mener à bien un chantier de peinture ou d’enduit sur murs, plafonds, meubles, boiseries, éléments décoratifs, etc.

Des fiches pratiques vous accompagnent pas à pas dans la mise en œuvre et la confection de 25 recettes écologiques « fait maison ». Les parents ne seront pas oubliés, avec un chapitre pratique spécialement dédié aux enfants !

Au Sommaire :

  • Enquête Peintures et enduits naturels : pourquoi ? Comment ?
  • Tableau comparatif des peintures naturelles prêtes à l’emploi
  • Conseils d’experts Organiser son chantier de peinture / Les bons outils du peintre
  • Fiches pratiques recettes de peintures et mises en œuvre
  • Conseils d’experts Tout, tout, tout sur les enduits de finition
  • Tableau comparatif des enduits naturels prêts à l’emploi
  • Fiches pratiques recettes d’enduits et mises en œuvre
  • Le coin des petits Des chantiers dédiés aux enfants

Stages écoconstruction

Dessin de Nicolas Haverland sur le dossier formation à l'écoconstruction du magazine La Maison écologique n° 92

Un petit dessin très drôle de Nicolas Haverland, l’un des dessinateurs réguliers du magazine La Maison écologique, qui illustre notre dossier pour trouver un stage ou une autre formation courte à l’écoconstruction en France, à paraître dans le magazine La Maison écologique n° 92 (avril-mai 2016). Ce magazine sera en kiosque le 30 mars 2016 et chez nos abonnés quelques jours avant!

Être plus autonome, se réapproprier des savoir-faire et ses biens matériels, mobiliers ou immobiliers, réaliser des économies, réduire son empreinte écologique, gagner en efficacité énergétique, chercher l’harmonie avec la nature… La liste des raisons de suivre une formation en écoconstruction peut s’allonger indéfiniment. La France regorge d’une multitude de modules courts – de quelques heures à quelques jours – pour apprendre à construire, rénover, isoler, fabriquer, décorer en autonomie. Dans ce dossier spécial, nous avons répertorié plus de 350 stages et formations courtes, théoriques ou pratiques, approfondis ou initiatiques, accessibles aux particuliers. Nous y détaillons les coordonnées des organismes de formation qui les dispensent.

Au gré de ce voyage hexagonal, chacun fera étape où bon lui semble, pendant quelques heures ou quelques jours, afin d’y apprendre à concevoir un projet d’habitat, construire des murs en bottes de paille ou à ossature bois, rénover une vieille longère en pierre, isoler son logement avec des matériaux biosourcés ou le décorer au naturel, souder, travailler le bois, maîtriser la plomberie ou l’électricité, gérer l’humidité du bâti, son étanchéité ou sa ventilation, réaliser ses installations de chauffage, de production d’électricité renouvelable ou d’assainissement…


Notre livre sur l’autoconstruction est sorti !

Livre Ils ont construit leur maison, La Maison écologique, 2016, autoconstruction

[LIVRE] Le magazine La Maison écologique publie son tout premier livre sur l’autoconstruction et l’autorénovation, Ils ont construit leur maison, disponible dès ce jeudi 18 février 2016 dans toutes les bonnes librairies et en commande sur notre site Internet. Ecrit par les journalistes régulières de La Maison écologique Anne-Elisabeth Bertucci, Céline Cammarata et notre rédactrice en chef Julie Barbeillon, ce livre vous propose 28 reportages  à la rencontre d’autoconstructeurs et d’autorénovateurs de toute la France, des Cévennes à l’Alsace en passant par la Bretagne, l’Ariège, l’Ardèche, la Dordogne, l’Île-de-France la Picardie, le Massif central…

La deuxième partie de ce livre on ne peut plus complet constitue un véritable Guide de l’autoconstruction. On y apprend tout ce qu’il faut savoir sur l’aventure humaine que sont l’autoconstruction et l’autorénovation. Une aventure qui se prépare: budget, durée du chantier, assurances, formations, chantiers participatifs, plans, réglementation thermique RT2012, outillage, etc.

Comment construire une maison à moindre coût qui soit à la fois respectueuse de l’environnement et adaptée aux aspirations d’aujourd’hui? C’est le pari fait pour les 28 autoconstructions écolos réunies dans cet ouvrage. Convaincus qu’il était possible de tout – ou presque – faire soi-même, ils ont conçu et réalisé des maisons innovantes avec des matériaux alternatifs, bio-sourcés, naturels… Leurs motivations sont aussi variées que les plans de leurs maisons. Pour certains, c’est le projet d’une vie. Pour d’autres, l’occasion d’une reconversion professionnelle, d’inventer un nid idéal pour leur famille ou de se lancer un défi. Seuls, en famille ou soutenus par des réseaux associatifs et des chantiers participatifs, tous ces bâtisseurs inventent l’habitat de demain, un habitat durable et écologique.

Au-delà de ces aventures singulières racontées à travers 28 portraits richement illustrés par des photos des chantiers et des habitations achevées, ce livre propose un guide pratique indispensable pour aborder toutes les étapes d’un tel projet: choix du terrain, formation, gestion du temps et du budget, assurances, outils et compagnie.

Ils ont construit leur maison, éditions La Martinière, 2016, 19,3 x 26 cm ; 240 pages – 29,90 €.

Pour commander le livre, rendez-vous dans notre boutique en ligne!


Carte verte

éolienne pour les enfants

Une éolienne pour les enfants.

Et si pour Noël vous offriez à vos enfants ou petits enfants une part d’éolienne ? C’est désormais possible en France, avec une première sur le parc des Ailes des crêtes dans les Ardennes.


Le premier boutique hôtel en paille d’Europe primé

Le premier boutique hôtel en paille d'Europe primé.

[ CONSTRUCTION EN PAILLE ]

Preuve, s’il en était encore besoin, que la paille a de l’avenir en construction: le premier boutique hôtel en paille d’Europe, construit en Suisse, a été primé dans la catégorie écologique des World Boutique Hotel Awards 2015 à Londres et dans la catégorie innovation des Worldwide Hospitaliy Awards, à Paris. Au menu de cette construction: bottes de paille, chaux, argile, bois, panneaux solaires… Un four à bois permet même de cuisiner tout en assurant le chauffage des bâtiments et de l’eau sanitaire. “L’objectif était d’avoir un bon compromis entre écologie et confort, indiquent les propriétaires dans cet article publié le 15 janvier 2016. On a redéfini le terme de luxe.”


Terre crue dans la construction.

Terre crue les guepes maconnes

Une ossature terre crue avec remplissage isolant en bottes de paille, voilà l’exploit réalisé par deux jeunes ingénieures-maçonnes en Normandie, dans le petit village de Taillebois. Leur idée : adapter la maçonnerie terre crue traditionnelle et locale aux contraintes d’un chantier du XXIe siècle : rapidité de mise en œuvre, isolation performante, confort hygrothermique optimal… Sarah Martin et Anne Lequertier, de l’entreprise Les Guêpes maçonnes, ont ainsi érigé six poteaux en bauge (mélange de terre argileuse, fibres végétales et petits cailloux) de 60 cm de large et 5 m de haut ! Le tout via une technique innovante de banchage largement ventilé. Les bottes de paille sont ensuite insérées dans une fine ossature entre ces poteaux massifs.


Le tournesol, bientôt un isolant ?

Prototype panneau isolant de tournesol

Matériau. Le tournesol pourrait s’illustrer comme matière première dans l’isolation de bâtiments. C’est en tous cas l’une des ambitions du projet Demether qui, coordonné par l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) et soutenu par Céréales Vallée, vise au développement de matériaux isolants biosourcés. Le constat : l’écorce des tiges assure une excellente fonction mécanique et la moelle contenue à l’intérieur, une bonne isolation thermique. Des prototypes de panneaux, associant broyats de tiges et liant naturel (à base de chitosane), ont démontré un relativement bon coefficient de diffusion thermique de 0,06 W/m.K. Il ne reste plus qu’à trouver un industriel pour une fabrication en série.

Brève publiée dans LME89


Autoconstruction : téléchargez votre maison !



[ AUTOCONSTRUCTION NUMÉRIQUE ] L’autoconstructeur des temps modernes pointe le bout de son clavier. Il télécharge gratuitement les plans de sa maison sur Internet, en découpe les pièces détachées en bois à la fraiseuse numérique et n’a plus qu’à les assembler en suivant le mode d’emploi. Reste ensuite le revêtement, l’isolation, le câblage et la plomberie. Développé par l’architecte britannique Alastair Parvin, ce système constructif en open source peut être amélioré et partagé par chaque internaute. Sa conception est mondialisée, mais la Wikihouse – c’est son nom – permet une fabrication au plus près du chantier, en privilégiant si possible des matériaux locaux. Et libre à chacun d’adapter les plans à ses propres besoins, à son environnement, aux performances énergétiques souhaitées. Il reste à trouver comment utiliser une matière première plus écologique, le bois utilisé étant pour l’heure du contreplaqué. Quant à la fraiseuse numérique, si cet imposant outil n’est pas à la portée de tout le monde, des lieux comme les Fablabs (laboratoires de fabrication) mettent à disposition du matériel partagé.


Guide pratique de l’isolation écologique

matériaux écologiques

La Maison écologique publie son tout premier hors-série Guide Pratique sur l’isolation écologique.

Edito (magazine disponible ICI)

Une isolation avertie en vaut deux !

Voilà déjà presque 15 ans que les équipes du magazine La Maison écologique sillonnent le pays et l’Europe à la recherche de nouveaux isolants écologiques, de nouvelles techniques de mise en œuvre, d’expérimentations menées avec des isolants plus ou moins insolites… Au gré de nos parutions, vous avez pu lire nos enquêtes sur la ouate de cellulose, la fibre de bois, le liège, la laine de mouton, les isolants dits de cueillette… Mais aussi nos rubriques techniques sur la gestion des ponts thermiques et de l’étanchéité à l’air, ou encore nos « pas à pas » en images détaillant la pose d’une isolation en toiture ou d’une isolation extérieure de mur en rénovation…
Ceux qui nous suivent depuis longtemps sont bien au fait de la question de l’isolation écologique, mais il est venu le temps de compiler – et surtout de mettre à jour – toutes ces informations, pour vous offrir un aperçu très précis de tous les isolants écologiques à votre disposition, qu’ils soient fabriqués en usines et commercialisés sous la forme de panneaux, de vrac, de rouleaux via un réseau de distribution, ou qu’ils soient directement prélevés dans le champs du voisin.
Grâce aux pages qui suivent, vous connaîtrez le tarif et les caractéristiques techniques des 245 isolants biosourcés que nous avons référencés sur le marché français. Vous pourrez vérifier où ils sont produits, de quoi ils sont composés et s’ils s’adaptent ou non à vos projets. Vous serez également guidés par des professionnels pour mettre en œuvre ces isolants et faire les bons choix d’outillage pour vos chantiers.
Vous l’aurez compris, vous avez entre les mains un véritable guide de l’isolation écologique, qui a nécessité des centaines d’heures d’enquêtes et qui a été rédigé avec passion pour vous aider à choisir une isolation saine et respectueuse de l’environnement. à l’heure où nos émissions de CO2 sont plus que pointées du doigt en tant que responsables des changements climatiques, il est temps d’assumer des choix de consommateurs éclairés. Puisse ce guide vous y aider !

Julie Barbeillon

ME-HS